BETTINA s’expose chez Azzedine Alaïa

BETTINA in front of Van Cleef & Arpels in Place Vendôme, Paris 1953 - ©Jean-Philippe Charbonnier / Gamma Rapho

Post By RelatedRelated Post


Ira de Puiff - Indigo

By Ira de Puiff & Indigo

La Galerie Azzedine Alaïa accueille BETTINA


L‘époque des années 50 parait aujourd’hui lointaine, cependant l’esprit N&B n’a pas pris une ride. Bien au contraire. Il est sublimé. Tout comme celle qui a incarné cette même époque sur papier glacé : Bettina. Elle n’a aucunement perdu son charme, encore moins sa joie et sa vivacité. Toujours aussi rousse, fine et souriante, elle est la classe de cette femme éternelle que peu d’entre elles gardent intacte alors que le temps passe et s’évanouit. Francoise Sagan, son amie de longue date, parle d’ailleurs d’elle avec tendresse et admiration : «[…] Bettina a une santé de fer, un charme fou, des taches de rousseur l’été – enfin, plus visibles l’été – et des fou rires toute l’année. Elle vit depuis vingt ans dans ce milieu cannibale nommé « Jet Society » […] et elle y reste libre, ce qui est à mon sens un tour de force.»

BETTINA - Paris 1953 - ©Georges Dambier

BETTINA – Paris 1953 – ©Georges Dambier

Le vernissage de l’exposition qui lui est dédiée et qui porte son nom, bat son plein. Les personnalités et les professionnels du milieu investissent peu à peu la Galerie Azzedine Alaïa qui accueille l’événement. Suzy Menkes, comme à son habitude, prend des notes dans son petit carnet, Frédéric Mitterand est en grande discussion avec son frère, Didier Grumbach fait le tour de l’exposition tranquillement passant de cliché en cliché… Sont présents aussi Christian Lacroix et Kenzo Takada, Anouk Aimée, Aure Atika, Gilbert Melki… et bien d’autres.

Puis, tout à coup, elle fait son apparition. Elle, Bettina ! La première cover-girl française, qui enflamme de sa chevelure feu le salon de la galerie Azzedine Alaïa. Comment, à 89 ans, peut-on garder cette même présence, ce charisme ?

Nous en profitons pour avoir un petit entretien, tout en lui tendant pour une dédicace, un peu émus (on l’avoue !) l’un des exemplaires de l’album numéroté de l’expo photo et dont le titre est tout simplement « BETTINA ». Nous croisons son regard vert, malicieux, et l’on ne peut s’empêcher de l’interroger sur son sentiment de se retrouver ainsi au milieu de tous ses portraits, portraits réalisés par d’autres grandes légendes de la mode, les photographes Irving Penn, Horst P. Horst, Henry Clarke…

« J’en suis heureuse, tout simplement. J’ai toujours du mal à croire que tout cela m’est arrivé » répond-elle.

BETTINA wearing astrakan by Frères Revillon  - PARIS 1952 - ©Emile Savitry

BETTINA wearing astrakan by Frères Revillon – PARIS 1952 – ©Emile Savitry

C’est vrai. Rien ne la prédestinait à un tel parcours. Toute jeune, elle voulait être danseuse. Puis, illustratrice de mode. Elle a même pris rendez-vous avec Jacques Costet pour lui montrer ses dessins de style. Mais le jeune couturier en a décidé autrement : il l’a poussée sur le podium. Elle, qui n’avait aucune expérience et ne savait pas vraiment défiler. Elle, avec ses tâches de rousseur et son mètre-soixante-six. Du jamais vu à l’époque où l’on préférait déjà les modèles de grande taille. Mais Bettina a su conquérir le public avec son charme naturel et sa fraîcheur au sein de cette nouvelle vague du new look. Tout comme Twiggy au début des sixties et Kate Moss dans les années 90, elle a cassé les canons de beauté existants : une femme à l’image lisse, au glamour Hollywoodien. Elle était la simplicité et la joie incarnées. Deux qualités qu’elle garde incontestablement…

BETTINA in front of Van Cleef & Arpels in Place Vendôme, Paris 1953 - ©Jean-Philippe Charbonnier / Gamma Rapho

BETTINA in front of Van Cleef & Arpels in Place Vendôme, Paris 1953 – ©Jean-Philippe Charbonnier / Gamma Rapho

BETTINA with two models - VOGUE France - September 1949 - ©Robert Doisneau / Gamma Rapho

BETTINA with two models – VOGUE France – September 1949 – ©Robert Doisneau / Gamma Rapho

BETTINA wearing a dress by Hubert de Givenchy - PARIS MATCH - April 1952 - ©Willy Rizzo

BETTINA wearing a dress by Hubert de Givenchy – PARIS MATCH – April 1952 – ©Willy Rizzo

BETTINA wearing a hat, VOGUE France, September 1951 - ©Arik Népo

BETTINA wearing a hat, VOGUE France, September 1951 – ©Arik Népo

Bettina est celle qui a su, au sommet de sa gloire, tout plaquer pour suivre son amour. Celle qui a su revenir en beauté et dépasser sa fonction de Top model en devenant l’égérie et la RP de Hubert de Givenchy. Celle qui a posé pour Henry Cartier-Bresson, Arik Népo, Robert Doisneau, Frères Seeberger, pour ne citer qu’eux. Celle qui a fait la couverture des plus grands magazines de mode en commençant par Vogue. Enfin, celle qui a connu un succès phénoménal, et qui ne s’est pas laissée aveugler par les flashes.

Une femme d’exception, Bettina !


 

Photographiée par : ERWIN BLUMENFELD, HENRI CARTIER-BRESSON, JEAN-PHILIPPE CHARBONNIER, HENRY CLARKE, LOUISE DAHL-WOLFE, GEORGES DAMBIER, ROBERT DOISNEAU, NAT FARBMAN, HORST P. HORST, ARIK NEPO, GORDON PARKS, IRVING PENN, WILLY RIZZO, EMILE SAVITRY, FRERES SEEBERGER, MAURICE ZALEWSKI et bien sûr les ANONYMES…


 

Exposition photo BETTINA

du 13 novembre 2014 au 11 janvier 2015, tlj de 11h à 19h

Galerie Azzedine Alaïa, 18 rue de la Verrerie, 75004 Paris

Entrée gratuite



 

Share Button