JULIEN FOURNIÉ : Haute Couture Automne Hiver 2014-2015

borninfashion-julien-fournie-premiere-pulsion-fall-winter- 2014-2015-Haute-Couture-Paris

Post By RelatedRelated Post

 

Ce 8 juillet, à l’Oratoire du Louvre, après avoir attendu quelques retardataires à placer dans la salle, alors que les mannequins étaient déjà prêtes à lancer le bal dans les coulisses, la musique s’est mise en route et l’ouverture du onzième show de Julien Fournié a été donnée.

Le premier look, comme les cinq qui ont suivi, font partie de la collection prêt-à-porter, sa première, qui compte dix sept pièces au total. La collection PAP a attiré l’oeil de Maria Luisa ce qui aura pour résultat son placement au Printemps de la mode puisqu’elle est d’ores et déjà achetée.

Quant à sa collection Haute Couture « Première Pulsion » nous avions eu la chance de la voir se faire, lorsqu’avant la Fashion Week, Julien Fournié nous avait reçu au siège social de sa maison, rue de Paradis, et que nous avions discuté au sujet de l’illustration qui apparaîtrait sur BORN IN Fashion Magazine lors de son lancement, ainsi que de ses inspirations sur ses modèles Haute Couture qui étaient entrain de se monter dans l’atelier à côté de son bureau. Nous avons parlé de Lynch et ses yeux se sont illuminés. « Lynch ! Vous aussi, vous aimez David Lynch ? (à vrai dire, nous sommes fans !) Alors, vous allez le retrouver dans ma prochaine collection ! » nous a-t-il promis. 

Nous avons évoqué l’incontournable « Twin Peaks », mais aussi « Blue velvet » et « Mulholland Drive » avec ces femmes fatales, sensuelles et leur personnalité complexe qui vous attirent comme un aimant vers le danger. Nous avons aussi évoqué le Dracula de Bram Stoker, adapté au cinéma par Francis Ford Coppola en 1992. Ce bijou romantico-fantastique gothique qui nous a happé à l’époque avec son coté érotique et sa romance entre le comte Dracula et Mina Harker, interprétés par Gary Oldman et Winona Ryder.

Puis Julien nous a montré, en plus de ses 6 modèles PAP qui étaient déjà sous housses et prêts, l’un des colliers a base de plexiglas noir fin et léger et serti d’une ribambelle de petites têtes de mort faîtes en onyx qu’il venait de recevoir. Ce bijou qui habillerait son héroïne. Car l’héroïne de Julien Fournié, pour cette présente collection, est une jeune fille, dont l’innocence est presque palpable. On la voit se transformer en une femme fatale et ensorceleuse. Douceur et délicatesse font place à l’assurance, pudeur et fragilité, au jeu de la séduction. Sa collection est dédiée à cette nouvelle créature, cette chrysalide envoûtante qui évolue au fur et à mesure des passages sur le podium opérant peu à peu sa métamorphose, déployant ses ailes de papillon dont la beauté n’a d’égal que son pouvoir de perdition.

Julien Fournié  "Première Pulsion" Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Julien Fournié « Première Pulsion » Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Toujours fidèle aux silhouettes longilignes et aux coupes près du corps, Julien associe, dans cette collection comportant 25 silhouettes (ses six looks PAP compris), la jupe crayon noire au-dessous du genou avec un chemisier couleur jaune citron à col et à manches longues, agrémenté d’un plissé sur le devant du buste serti de strass or. Un imposant collier de plexiglas et onyx noir, parsemé également de grosses perles or en forme de flocons, ornemente le chemisier. La signature du couturier sont les cols hauts des chemisiers, vestes et manteaux, qu’il décline dans plusieurs de ses modèles. Un autre détail qui lui est cher – le dos de ses robes – tantôt drapé, tantôt en dos nu provoquant, toujours façonné avec soin et minutie, boutonné, paré d’un bijou ou oeuvré en dentelle. Les jupes longues évasées sont quant à elles marquées à la taille. Les vestes sont ajustées et travaillées en cuir.

borninfashion-julien-fournie-premiere-pulsion-fall-winter-2014-2015-haute-couture-paris-5

Julien Fournié « Première Pulsion » Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Aux pieds de ses mannequins, le créateur présente des chaussures, conçues 100 % en numérique. Dans cette collection capsule, intitulée « First Footwear », Julien Fournié a confectionné les chaussures à partir de l’esquisse au stylo sur une tablette jusqu’à l’impression en 3D des prototypes pour peaufiner le design et le rendu final. Ce travail a été réalisé en collaboration avec FashionLab, l’incubateur technologique de Dassault Systèmes dédié aux créateurs de mode, ainsi que du fabricant européen Greenfit. Ces modèles ont été présentés à Los Angeles en mai dernier. Julien serait en négociations avec une chaîne de distribution américaine pour commercialiser les chaussures sur la côte ouest des Etats-Unis. Sur le podium on y retrouve les sandales de cuir noir et les derbys de couleur.

Julien Fournié  "Première Pulsion" Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Julien Fournié « Première Pulsion » Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Coté imprimés on se balade dans une forêt hivernale où les branchages des arbres nus, sous une pluie de flocons de neige or, s’étendent vers le ciel et subissent déjà l’appel vers le coté obscur. Aussi des prints à rayures sur les robes courtes à volants en couleur ou sur les jupes longues évasées monochrome. Le côté sombre des femmes « lynchniennes », exprimé par le noir, est relevé par des couleurs vives, telles le fuchsia, le jeune-citron (presque fluo), le bleu indigo, le violet, ou encore le vert émeraudeLe dos des manteaux est travaillé en imprimé et sertissage de stras et perles.

Julien Fournié  "Première Pulsion" Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Julien Fournié « Première Pulsion » Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Julien Fournié  "Première Pulsion" Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Julien Fournié « Première Pulsion » Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Quant aux modèles 21 et 22, ce sont des robes fluides toutes en légèreté aux couleurs vives mais parées d’imposants colliers bijoux ou de plumes noires aux poignets qui symboliseraient la naissance des ailes de cette chrysalide, de cette jeune nymphe qui vit ses derniers instants d’innocence en couleur avant de subir son ultime mutation et ouvrir les ailes de ce papillon sombre, sensuel, étourdissant, qui voit le jour dans les derniers passages, tel le 24 où le grand collier en plexiglas, qui habille la robe longue évasée d’un noir brillant un peu argenté sous la lumière, est agrémenté de grosses perles en onyx qui ne sont rien d’autre que des têtes de mort sculptées qui annoncent l’état de péché pour le salut de l’âme.

Julien Fournié  "Première Pulsion" Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Julien Fournié « Première Pulsion » Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Le maquillage débute par des lèvres glosées d’un rose pâle et de long cils noirs mis en avant. Un visage naturel de jeune fille qui change et se conclue avec une bouche à la couleur sombre appuyée sur le final. Les coiffures de même, sont nettes et précises, des cheveux tirés et laqués pour finir en chignon boule bas.

Julien Fournié  "Première Pulsion" Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Julien Fournié « Première Pulsion » Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Tout change dans le final, l’évolution crescendo de la jeune fille sage voit son apothéose dans le résultat de la mutation de la mariée de Julien Fournié. C’est la reine des damnés ornée d’une coiffe monumentale surdimensionnée d’inspiration asiatique et d’une robe noire au top en dentelle aux motifs presque arachnéens tout en transparence. C’est la succube, la vamp presque maléfique, enjôleuse, qui subjugue, fascine et captive pour mieux griser. C’est l’ensorceleuse, la véritable séductrice exerçant un attrait irrésistible, la digne compagne de Dracula…

Julien Fournié  "Première Pulsion" Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

Julien Fournié « Première Pulsion » Fall Winter 2014-2015 Haute Couture Paris

- Indigo & Ira de Puiff -


Share Button