Tendances Haute Couture SS 2015 #3 – COUPS DE COEUR

Borninfashion - STEPHANE ROLLAND - Tendances Haute Couture SS 2015 - ©MSW

Post By RelatedRelated Post

By Ira de Puiff & Indigo


Tendances Haute Couture SS 2015 : Coups de coeur Borninfashion !


Nous ne pouvons échapper à nos propres goûts, c’est normal, et c’est pour cela qu’à la veille de la Fashion Week  Paris prêt-à-porter Automne-Hiver 2015/2016 qui s’annonce déjà, dans cette troisième partie des tendances Haute Couture SS 2015 des défilés parisiens, nous avons voulu nous pencher sur nos coups de cœur, soit les collections qui nous ont touché et attiré de fait.


La plus émouvante : STEPHANE ROLLAND 

Borninfashion - STEPHANE ROLLAND - Tendances  Haute Couture SS 2015 - ©MSW

Borninfashion – STEPHANE ROLLAND – Tendances Haute Couture SS 2015 – ©MSW

Devant les baies vitrées de la Maison de la Radio, sur une vue prenante de la Tour Eiffel, nous avons pu découvrir la collection Haute Couture printemps-été 2015 de Stéphane Rolland. Fidèle à son style épuré et architectural, Stéphane a su cette fois encore surprendre. Sous les pas des mannequins, rythmés par son interview (avec la participation de Viviane Blassel), le couturier a exprimé, dans ses paroles comme dans ses créations, son amour pour la femme et le respect qu’il ne cesse de porter à son corps.

Borninfashion - STEPHANE ROLLAND - Tendances  Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – STEPHANE ROLLAND – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved

Pas de couleurs vives, mais des teintes neutres et apaisantes : du blanc, du crème, du beige, du terra-cotta, mais aussi des touches de noir… Les dégradés de nuances sont harmonieux, les coupes sculpturales, les silhouettes semblent plus que jamais aériennes ! Quelques empiècements dorés et argentés, ainsi que des touches de cuir, ajoutent aux silhouettes une modernité supplémentaire tout en préservant leur côté raffiné et leur légèreté. Les crinolines de gaze transparentes, les combinaisons pantalon en gazar (« pour son côté rebelle », comme se plaît à dire Stéphane dans son interview), les robes capes et les jupes aux traînes en crêpe, qui pour lui, est « la matière-perfection », flottaient sur le podium. Une poche en forme de fleur dorée venait parer l’une de ses robes… « Le trop parfait est ennuyeux, non ? » entendait-on Stéphane clamer du fond des haut-parleurs. Pour le couturier, la véritable beauté est celle « avec une faille », un mystère. Une beauté capable d’émouvoir. La robe noire toute en transparence portée par l’amie et muse du couturier, Nieves Alvarez, en était la preuve.

Quant à la mariée de Stéphane Rolland, en robe-cage et sa longue traine blanche, elle s’est avancée en survolant le catwalk :une entrée dans la lumière et la sérénité…

Borninfashion - STEPHANE ROLLAND - Tendances  Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – STEPHANE ROLLAND – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved

Borninfashion - STEPHANE ROLLAND - Tendances  Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – STEPHANE ROLLAND – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved


Borninfashion - FRANCK SORBIER - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – FRANCK SORBIER – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved

La plus poétique : FRANCK SORBIER 

Pour la présentation de sa collection Haute Couture printemps-été 2015, Franck Sorbier a choisi l’Oratoire du Louvre. Dans cet endroit solennel où le podium était plongé dans des bulles de savon (qui par ailleurs ont réveillé en chacun de nous les meilleurs souvenirs de l’enfance), nous avons assisté à un spectacle tout en apesanteur. Franck Sorbier nous a invité à un voyage poétique, transformant les mannequins en danseuses, et les tenues en œuvres d’art. Cette collection était dédiée à son oiseau disparu, Pirate. Cet ami inséparable, qui a accompagné le couturier durant 14 années, à travers 27 défilés, « surveillant du coin de l’œil les équipes, accueillant les clientes, les visiteurs par des piaillements de liesse, volant de pièce en pièce, pianotant sur les claviers d’ordinateurs pour réclamer l’attention de tout le monde… », selon le mot du couturier.

Chacune des tenues était un hommage à Pirate, un moment de vie, un souvenir. La première robe en raphia, guipures de Solstiss et rubans de velours noir, est apparue telle une ténue de deuil. Puis, la vie a repris ses droits : les couleurs et la richesse des matières ont envahi l’espace ! Du rouge coquelicot, du jaune poussin, du bleu ciel ou du bleu nuit, en passant par le violet… Et du blanc bien sûr, en signe de pureté. Quant aux matières on se ballade entre le tulle froissé, la soie compressée, ou encore la dentelle ciselée. Les robes-bustier, les robes dos nu, tantôt mini, tantôt longues, se sont succédées dans une ambiance quasi-envoutante avant de se retirer et laisser entrer en scène « La Fiancée du Pirate ». La bride clôturait le show en mini-robe sur un panty en mosaïques de dentelle blanche… « Dès le début, j’ai voulu placer cette nouvelle histoire sous le signe du souffle, de l’envol, de la légèreté » nous confie Franck. Son défilé a été un vrai moment de poésie, une ode à la vie, à l’amitié pour son petit compagnon à plumes, mais aussi à l’amour !

Borninfashion - FRANCK SORBIER - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – FRANCK SORBIER – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved

Borninfashion - FRANCK SORBIER - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – FRANCK SORBIER – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved


Borninfashion - JULIEN FOURNIE - Tendances Haute Couture SS 2015 - ©MSW

Borninfashion – JULIEN FOURNIE – Tendances Haute Couture SS 2015 – ©MSW

La plus mystique : JULIEN FOURNIÉ 

« Première Initiation », tel est le nom de la nouvelle collection de Julien Fournié présentée lors de la dernière Fashion Week Haute Couture au Palais des Beaux-arts de Paris. Inspirée des figures féminines fortes et des voyages d’exploration depuis le XIXe siècle, telles Alexandrine Tinné et Barbara Hutton, cette collection était une ode au voyage vers le mythique royaume des sables. L’héroïne de Julien, que l’on a vu grandir et mûrir d’une collection à l’autre, clamait cette fois, plus que jamais, son envol et sa liberté à travers ce pèlerinage. On assiste, d’une silhouette à l’autre, à la vision de la femme se muant peu à peu vers l’état de déesse. Elle chemine, pas à pas, trace après trace laissée comme une empreinte sur le sable, vers sa métamorphose. Il est encore question ici d’évolution, d’envol et d’assurance, c’est le chemin de la femme vers sa perfection, sa déité.

Coiffées et maquillées à l’image d’une Isis ou une Cléopâtre, les mannequins chaussées de poudre d’or (sandales dorées) s’envolent vers les terres lointaines ou demeurent les fleurs des sables.

Les dix premières silhouettes, étaient consacrées à la ligne prêt-à-porter Julien Fournié, elles menaient peu à peu vers la Haute Couture comme la femme à la déesse. Les tons dorés, terra-cotta, marron glacé et turquoises se mêlent dans les imprimés, exclusivement réalisés à la main par le couturier, représentant des symboles égyptiens. Les sautoirs-harnais en ébène, turquoise, corail et cristal – fruit de la collaboration de Julien Fournié et d’Annick Baste-Morand, paraient les tenues pour en faire des œuvres d’art…

Borninfashion - JULIEN FOURNIE - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – JULIEN FOURNIE – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved

Borninfashion - JULIEN FOURNIE - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – JULIEN FOURNIE – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved


Borninfashion - SERKAN CURA - Tendances  Haute Couture SS 2015 - ©MSW

Borninfashion – SERKAN CURA – Tendances Haute Couture SS 2015 – ©MSW

La plus aérienne : SERKAN CURA

Des raies de lumière traversent l’espace sombre, on devine une allée brute qui mène vers un mur ou se dessine un grand S gravé dans la pierre. Est-ce une grotte, une caverne, sommes nous dans l’antre de Superman ? Trêve de badineries, c’est dans l’antre de Serkan que nous avons fait escale, pour la présentation de sa collection printemps-été 2015, « Odyséee Couture », inspirée des divinités de la mythologie grecque. Cet amoureux de la plume et de la taille corsetée a dédié son podium aux « femmes mélancoliques, puissantes, […] celles dont on a du mal à se séparer, celles que l’on ne peut oublier… »

Ses « créatures enchanteresses » aux noms divins : Adrastée, Calypso, Chloros ou encore Mellonia, étaient drapées de tenues volumineuses mais aériennes, de jupes longues et de pantalons lacés. Un corset blanc serti de cristaux Swarovski était suivi d’une robe-manteau noire, réalisée de plumes d’oiseau de paradis que Serkan Cura a réussi à récupérer et qui venaient de stocks datant des années 1920. Le plaisir de porter de la plume et des corsets n’était pas uniquement réservé à la gente féminine. Deux hommes ont participé à ce défilé : l’un portait un corset avec une longue traine, l’autre jouait de son androgynie, vêtu d’un manteau de plumes blanches et brodé de cristaux Swarovski. Comment se sent-on dans une tenue pareille ? : « On se sent très léger, très aérien, comme dans un nuage ! » nous confie Alex Wetter, l’un des mannequins masculins. « On se sent vraiment comme une déesse ! C’est mon troisième défilé pour Serkan, et à chaque fois, c’est une vraie nouveauté ! » Justement, la nouveauté de cette collection ce sont les broderies sur la plume. « Les premières silhouettes, celles des nymphes, sont brodées, et cela donne un vêtement très souple et agréable à porter. Comme une doudoune glamour-chic » nous explique Serkan Cura en coulisses.

Cette saison, le couturier a travaillé la plume en la « cristallisant » de sorte que « le cristal devienne la suite de la plume, que ça fasse du graphisme ». Son rare savoir-faire, Serkan souhaite le préserver tout en l’expérimentant afin que le but de chaque collection soit : nous faire rêver. « Je fais tout ça pour que vous passiez un moment complètement différent des autres shows, que vous preniez du plaisir ! » a ajouté le créateur.

Borninfashion - SERKAN CURA - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – SERKAN CURA – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved

Borninfashion - SERKAN CURA - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – SERKAN CURA – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved


La plus tonique : GEORGES CHAKRA 

Borninfashion - GEORGES CHAKRA - Tendances  Haute Couture SS 2015 - ©MSW

Borninfashion – GEORGES CHAKRA – Tendances Haute Couture SS 2015 – ©MSW

Si l’on devait caractériser la nouvelle collection du couturier libanais Georges Chakra en deux mots, ce serait « Joie » et « Fraîcheur ». On se baladait parmi des couleurs douces et tonifiantes : pêche, orange, jaune, rose, aigue-marine, lilas. Le créateur s’est produit au Palais de Tokyo pour offrir un défilé dynamique et allègre, comme un souffle de printemps. Un brin nostalgique, peut-être, du fait des coiffures très fifties des mannequins, mais très moderne quant aux silhouettes : les mini-robes lianes portées avec leurs petits manteaux en gazar, les robes-bustiers à longueur 7/8eme en broderie anglaise rebrodées de paillettes, les jupes taille haute accompagnées de pulls et cardigans. Les étoffes étaient nobles et légères et les coupes, impeccables. C’était beau, raffiné et tonique, à l’image d’un bouquet de muguets. Durant les 44 passages, nous ne nous sommes pas lassés une seconde des petites merveilles très couture en tulle, gazar, crêpe et organza, qui se mouvaient devant nous.

Par le biais de sa collection, Georges Chakra a souhaité dresser « le portrait d’une féminité inspirée, le juste équilibre du faste et de la poésie porté par une fraîcheur florale évadée des toiles de maîtres ».

Borninfashion - GEORGES CHAKRA - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – GEORGES CHAKRA – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved

Borninfashion - GEORGES CHAKRA - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – GEORGES CHAKRA – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved


 

Borninfashion - ULYANA SERGEENKO - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

La plus vintage : ULYANA SEGEENKO 

Pour présenter sa nouvelle collection Couture printemps-été 2015, la créatrice russe Ulyana Sergeenko a choisi de s’éloigner des podiums grand public pour organiser une présentation très intime (digne de celles d’Azzedine Alaïa) qui a pris place dans une suite, au sixième étage de l’hôtel Bristol. Attachée à la culture de son pays, qui à l’époque n’était autre que l’Union Soviétique, Ulyana a décidé de revisiter cette fois-ci l’héritage artistique de deux ex-républiques soviétiques : la Géorgie et l’Arménie. La nostalgie du passé, elle l’assume. L’une de ses précédentes collections était dédiée au pays de son enfance : l’ex-république soviétique du Kazakhstan. Une enfance soviétique qu’elle évoquait avec tendresse : « Je n’ai compris que maintenant à quel point on vivait bien ! On a grandi sans i-Phones ni i-Pads, mais avec de la nourriture 100% Bio et des vêtements « sur mesure » que nous fabriquaient nos mères et nos grand-mères. »

Inspirée par la culture du Caucase et son reflet artistique que l’on retrouve dans les poèmes de Mikhaïl Lermontov ou encore dans les films de Sergei Paradzhanov, Ulyana a créé une ambiance très folk-chic, où kimonos brodés à la main, robes longues à la taille soulignée, découpes au milieu de motifs traditionnels caucasiens, jupes parées de pompons… donnaient vie à une époque vintage, certes, mais modernisée, pour devenir finalement très actuelle.

Côté accessoires, nous n’étions pas non plus en reste : sacs en forme de flasques transparentes, de tambourins (instrument traditionnel géorgien), rebrodés de fils de soie, ou encore à l’image d’un volatile avec ses plumes en suspens, à porter à l’épaule tel un oiseau de compagnie.

Les coupes des toilettes sont ultra-féminines, la qualité des matières y est apparente, les broderies sont artisanales et surtout, la thématique, l’histoire qu’Ulyana a souhaité raconter et partager étaient claires et limpides pour faire de cette collection une réussite.

Borninfashion - ULYANA SERGEENKO - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – ULYANA SERGEENKO – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved


Borninfashion - ALEXANDRE DELIMA - Tendances  Haute Couture SS 2015 - ©MSW

Borninfashion – ALEXANDRE DELIMA – Tendances Haute Couture SS 2015 – ©MSW

La plus sport-chic : ALEXANDRE DELIMA

D’origine péruvienne, Alexandre Delima à vécu 19 ans aux États-Unis. Aujourd’hui, le couturier vit à Paris et crée ses collections directement à son atelier des Lilas. Sa couture est portable, efficace, elle va droit au but. Nous avions d’ores et déjà été séduits la saison précédente : sa collection faisait référence aux goldies eighties. Celle-ci, pour le printemps-été 2015, baptisée « Fresh » ne fait que confirmer ce que nous savions déjà. C’est en fait la suite logique de la collection automne-hiver 2014-2015, mais avec des couleurs plus douces, plus pastels, correspondant à la saison printanière. L’héroïne d’Alexandre Delima est une femme moderne, assumée, sure d’elle et qui désire rester libre, toute en séduction.

Alors que nous évoquions son souffle créatif, Alexandre sourit avant d’ajouter : « Je suis un motard dans la vie, et mes inspirations partent souvent de choses très mécaniques. Les boulons, les vis, des choses pas du tout féminines, mais le but du jeu, justement, est d’en faire un vêtement dont les femmes peuvent rêver ! »

Ses silhouettes sont inspirées « du Sportswear et des baskets des années 70 », d’où le fait de trouver autant d’arrondis dans les modèles. La collection, composée de 16 looks, offre des tenues de cocktail (robes bustier, smocking), mais aussi des pièces plus faciles à porter, telles une robe trench en mikado bleu gris avec son col bijou ou une blouse en soie et lurex avec son shorty en crêpe de soie.

Selon Alexandre, l’esprit hip-hop des silhouettes est contrasté par des matières extrêmement nobles, « à la Haute Couture, comme le gazar, la mousseline, le crêpe-georgette ». On y trouve des ensembles et des robes qui se marient sans problème avec les capelines-casquettes, dont la forme était inspirée par les casquettes de basketteurs, que le créateur a rendu très féminine grâce à la peau d’agneau plongée et aux finitions en letton doré.

« J‘aime beaucoup tout ce qui est géométrique, je travaille beaucoup avec les plissés qui sont faits à la main, comme cet origami d’organza » ajoute-t-il tout en nous montrant la dernière pièce de sa collection : une robe longue débardeur avec une ceinture parée d’un pliage origami.

Quant aux broderies, Alexandre nous confie qu’elles ont été réalisées en interne, à l’atelier des Lilas. Les accessoires : colliers, bracelets… c’est un orfèvre parisien qui s’en est chargé. Dans l’ensemble, c’est une collection qui s’approche du prêt-à-couture dans l’idée mais qui reste très couture par sa création et le choix des matières.

Borninfashion - ALEXANDRE DELIMA - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – ALEXANDRE DELIMA – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved

Borninfashion - ALEXANDRE DELIMA - Tendances Haute Couture SS 2015 - All Rights Reserved

Borninfashion – ALEXANDRE DELIMA – Tendances Haute Couture SS 2015 – All Rights Reserved


Ira de Puiff - Indigo

By Ira de Puiff & Indigo

Share Button